Journées Européennes du Patrimoine

Samedi 15 septembre 17h30 au Prieuré de Charrière

Soyez à l'heure pour ensuite aller dîner chez nos amis de l'association Histoire et Patrimoine de la Motte de Galaure 

Mémoires d’un rat

 

Célébrer le centième anniversaire de la fin de la Grande Guerre et rendre hommage à ceux qui l’ont vécue semble difficile sans tomber dans les lieux communs des images insupportables ou des « lettres de poilu ».

Le texte de Pierre Chaine  a le double avantage d’avoir été écrit par un combattant dans les tranchées et de faire parler un rat, ce qui donne toute la liberté de l’humour.

Il ne faut toutefois pas se méprendre : si le héros est un rat, c’est bien l’expérience des hommes qu’il raconte à travers ses yeux de rat.

Derrière le filtre de la métaphore et de l’ironie l’auteur peut dénoncer à loisir la guerre, ce que vivent les hommes sans tomber dans la critique brutale. Avec humour et finesse, avec humanisme et philosophie, il aborde tous les thèmes du quotidien du soldat.

Il propose un texte d’une grande subtilité, réaliste. Ce n’est pas une œuvre écrite après la guerre, mais lucidement, au cours du conflit. Il y dénonce le bourrage de crânes, il évoque sa vision de la réalité de la vie du combattant. L’utilisation de l’humour, de la dérision, de l’ironie permet une dénonciation très efficace, parfois sans rien laisser paraître

 

Pierre Chaine (1882-1963) est l’auteur de quelques romans et d’une quinzaine de pièces de théâtre, la première en 1908. Mobilisé il a fait la guerre comme lieutenant au 158 ème régiment d’infanterie de ligne.